Nigeria: 450 kilos de cocaïne saisis dans le port de Lagos

Publié le par afriquedrogue.over-blog.fr

Afrique drogue (27 juillet 2010)-L'agence nigériane de lutte contre le trafic de drogue (NDLEA, National Drug Law Enforcement Agency) a saisi 450,4 kilos de cocaine dans le port de Lagos. D’après un responsable de l’agence, c’est la « deuxième plus importante dans le pays, avec une valeur marchande de quatre milliards de nairas (soit environ 20, 6 millions d’euros)».

 

La précédente prise record dans le port de Lagos, s’élévant à 14, 2 tonnes, avait eu lieu en 2006, indique le chef de la NDLEA, cité par la presse nigériane.

 

Plusieurs personnes, dont un douanier nigérian et deux hommes d’affaires chinois, ont été arrêtées. D’après les services antidrogues nigérians, la cocaïne, dissimulée dans un container, a transité par le Chili.

 

Analyse: Le Nigeria est, de longue date, un pays de transit pour l’héroïne et la cocaïne. Les organisations criminelles nigérianes sont, par ailleurs, devenues des acteurs clé du trafic international de stupéfiants. Elles sont implantées dans le monde entier, y compris dans les pays producteurs. Dès les années 80, des trafiquants nigérians se sont imposés comme des intermédiaires de poids dans le commerce de l’héroïne, allant s’approvisionner directement en Asie du Sud. Vers la fin des années 90, ils se sont tournés également vers la cocaïne, s’approvisionnant parfois directement à la source, notamment en Colombie (premier producteur mondial de cocaïne), et sont désormais des sous-traitants importants des trafiquants latino-américains. Elément intéressant de cette opération de la NDLEA: la présence, parmi les personnes arrêtées, d'hommes d'affaires Chinois, rarement cités ces trois dernières années dans des affaires liées à la cocaïne en Afrique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article